Refuge LPO en Moselle-Est

Publié le mardi 20 février 2018

Chez Marie-Odile Hammer à Guerstling.

Nouveau Refuge LPO à Guerstling

Rue des prés à Guerstling, Marie-Odile Hammer a fait installer des dizaines de mangeoires et de nichoirs pour les oiseaux. Son terrain de 150 m2 est devenu un Refuge LPO fin 2017. Rencontre.

« Les oiseaux courent un grave danger. Si on ne fait rien, c’est la disparition assurée de certaines espèces dans nos régions ! »

Marie-Odile Hammer est persuadée de ce qu’elle avance. A son modeste niveau, elle tente d’alerter son entourage et son voisinage sur les petits gestes du quotidien qui permettent de nourrir, abriter, bref prendre soin de nos amis ailés. « J’ai installé une dizaine de nichoirs et mangeoires dans mon jardin, sur la façade de ma maison, dans les arbres. Les oiseaux peuvent se mettre à l’abri en période d’intempérie et cela les protège aussi des prédateurs : les chats. »

Ces nichoirs et mangeoires, considérés comme de véritables hôtels-restaurants pour les oiseaux, ont valu depuis peu le label « Refuge LPO » à la maison de Marie-Odile et son marie Albert. « Ce label, c’est la preuve qu’ici, nous protégeons la nature », poursuit-elle. [...] « Par cette action, je souhaite encourager les personnes sensibilisées à la protection de la nature à nous rejoindre ». [...] L’engagement de Marie-Odile Hammer ne s’arrête pas à la protection des oiseaux. Son jardin abrite également des chauves-souris, hérissons, insectes, écureuils...

Dans son jardin, Marie-Odile Hammer encourage les personnes proches de la nature à aménager des espaces dans leur jardin en faveur de la protection de la biodiversité !

Source : adapté du texte de Nicolas Thiercy © Le Républicain Lorrain - 13 février 2018