Mission Hérisson : tous à l’action !

Publié le lundi 6 juillet 2020 - Mis à jour le vendredi 17 juillet 2020

Le hérisson d’Europe est un mammifère nocturne bien connu d’environ 30 cm. En été, c’est un hôte familier des jardins des villes et de la campagne où il parcourt 3 à 4 km en moyenne sur son territoire en quête de nourriture.

Dès le crépuscule, le hérisson sort de sa cachette diurne et peut s’observer dans les bois, en campagne, sur les terrasses en ville ou bien sur les routes, les chemins…

Sa démarche paraît pataude mais il peut courir vite et il nage aussi très bien  ! Il se déplace le long des zones linéaires (mur, haie, clôtures, bandes enherbées, …) pour tenter de passer d’un jardin à un autre. Cela n’est pas sans encombre (lire à ce sujet l’article sur la circulation de la faune sauvage).

Sa vue est faible mais son ouïe et son odorat sont très développés. Il se nourrit d’escargots, de limaces, d’insectes (carabes, coléoptères), de vers de terre, d’œufs, parfois de charogne, glanés lors de son expédition nocturne. L’animal est alors très bruyant et souffle, renifle, grogne et semble parfois s’énerver, n’hésitant pas à faire voler les feuilles mortes autour de lui  !

Son dos est couvert de nombreux piquants jaunes et noirs. Il en porte en moyenne 5 000  ! Dès qu’il se sent menacé, le hérisson se roule en boule en rabattant son dos vers l’avant.

Le hérisson, une espèce protégée

Bien qu’entièrement protégé par la loi, le hérisson d’Europe est une espèce en danger. Ce petit mammifère est victime de l’homme et de ses activités   : collisions routières, segmentation et artificialisation des sols, noyades dans les bassins de jardin, mares aux bords lisses, tondeuses,… Durant de nombreuses années l’utilisation de pesticides dans les jardins des particuliers ainsi que l’utilisation massive des granulés anti-limaces ont empoisonné les hérissons. Les produits phytosanitaires chimiques sont aujourd’hui interdits [1] d’utilisation chez les particuliers mais malheureusement pas encore dans les champs. On estime ainsi que la moitié de la population de hérisson a disparu en quelques décennies en France.

Ensemble, protégeons le hérisson

En 2020, la LPO met à l’honneur le hérisson d’Europe, pour protéger et faire connaître cette espèce au grand public. Ainsi, chacun peut agir dans son jardin, dans sa commune, en créant des passages à faune entre les jardins (de 15 x 15 cm), en adoptant des pratiques respectueuses au jardin  : ne pas mettre le feu aux tas de feuilles et de branches et surtout pas en automne ou en hiver car le hérisson y vit et hiverne d’octobre à avril, utiliser la tondeuse le moins possible voire ne plus l’utiliser (de nombreux animaux sont ainsi acheminés blessés dans les centres de soins pour faune sauvage,…).

Il est nécessaire également de maintenir son habitat comme la haie champêtre, la pelouse, une végétation diversifiée  : pissenlit, fleurs sauvages, plantes diverses, buissons, arbustes, mousse, herbes hautes qui fournissent la nourriture mais aussi les matériaux du nid pour l’hiver. Les jardins disposant d’un tas de bois, de branches pêle-mêle, d’une cabane de jardin avec espacement sous le plancher, d’un escalier extérieur, d’un tas de compost,… constituent un plus  ! Ensemble, protégeons le hérisson  !

Cet été, participez à la grande Enquête LPO sur le hérisson !

À partir de fin juin 2020, et ce pour plusieurs années, la LPO lance une grande enquête pour mieux connaître la population du hérisson en France. L’enquête repose sur l’identification des empreintes animales que vous découvrirez tous les matins. Le protocole est simple  : il consiste à poser un tunnel avec des appâts durant 5 nuits, dans un jardin ou dans la nature [2]. Vous devrez relever tous les matins les empreintes animales en les prenant en photo. Retrouvez le protocole complet pour participer à l’enquête sur le site web de la Mission Hérisson.

Découvrez les objectifs de cette enquête

Coordinatrice de la Mission Hérisson à la LPO, Marjorie Poitevin vous explique clairement les objectifs de cette enquête. Découvrez dans cette courte vidéo les raisons qui ont amené la LPO à lancer la Mission Hérisson et découvrez pourquoi il est important de participer durant plusieurs années.

Votre mission si vous l’acceptez…

Tout le monde peut participer, collectivité, entreprise, particuliers !

Protocole : Vous avez pour mission de noter la présence ou non du hérisson d’Europe mais aussi d’autres espèces animales comme la fouine, le loir gris, le lérot, l’hermine, la belette, l’écureuil roux, et même les crapauds et chats… qui peuvent parcourir le tunnel. Les données seront validées à partir des photos d’empreintes postées sur le site web de la Mission Hérisson. La validation sera effectuée par 3 autres participants. Ce protocole sera reconductible autant de fois que vous voulez à condition de respecter 6 semaines de délais entre chaque pose de tunnel.

Alors si vous êtes motivés pour mieux connaître et protéger le hérisson avec la LPO, n’attendez pas  !

Retrouvez tous les éléments sur l’enquête sur le site web de la Mission Hérisson
(ATTENTION : Lancement officiel du site le 16 juillet !)

Recherche « Ambassadeurs Hérisson »

Vous aimez observer le hérisson qui vient dans votre jardin et vous comptez prendre part à l’enquête hérisson, alors pourquoi ne pas devenir un ambassadeur hérisson ?

Contact Mission Hérisson

Mission Hérisson

[1la Loi Labbé (Loi n° 2014-110) du 06/02/2014 interdit l’usage des pesticides de synthèse par les particuliers depuis le 1er janvier 2019.

[2Matériel (tunnel + relevé d’empreintes) disponible à la boutique LPO