Afflux de mésanges noires et de grosbecs cassenoyaux en Europe de l’ouest

Publié le mercredi 13 décembre 2017

Depuis novembre 2017, les ornithologues constatent un afflux marqué de mésanges noires Periparus ater et de grosbecs cassenoyaux Coccothraustes coccothraustes en Europe de l’ouest, un phénomène invasif particulièrement marqué dans le sud de la Grande-Bretagne, mais aussi dans le nord de la France, notamment à Paris.

Selon le British Trust for Ornithology (BTO), alors que 40% des jardins anglais reçoivent la mésange noire en temps normal, cette année, c’est dans près de 70% des jardins que cette espèce est observée. C’est le plus grand taux jamais observé !

Pour The Telegraph, l’afflux des grosbecs serait du à un faible fructification des arbres en Europe centrale (notamment Allemagne) et dans les Balkans (notamment en Roumanie), qui accueillent une forte proportion des gros-becs nicheurs et hivernants européens. Au contraire, la Grande-Bretagne bénéficierait d’une forte production de baies, de noix et de graines diverses, suite à un printemps précoce.

L’automne 2017 est également marqué en Europe de l’Ouest (y compris en France) par des arrivées marquées de Becs-croisés des sapins Loxia curvirostra et perroquets Loxia pytyopsittacus, de bouvreuils pivoines nordiques « trompetteurs » Pyrrhula pyrrhula pyrrhula et de sizerins cabarets Acanthis cabaret et flammés A. flammea

Sources : BTO newsletter, december 2017 / Ornithomedia brève du 13 décembre.