1921-2021 : le programme Refuges LPO a 100 ans !

Publié le mercredi 30 décembre 2020 - Mis à jour le jeudi 15 avril 2021

JPEG - 15.7 ko
2021 signe l’année du centenaire des Refuges LPO. Créé en 1921 par la LPO, le premier Refuge LPO de «  La Cabine  » inaugure une longue histoire d’actions et d’engagement au service de la protection de la biodiversité qui nous entoure.

Ce premier Refuge vise à l’époque à restaurer la forêt domaniale de Mormal dans le Nord (59), ravagée par les obus de la première guerre mondiale. Grâce à un généreux don américain de la Permanent Wild Life Protection Fund, l’objectif était alors de reboiser le site pour protéger la nature.

Depuis, le programme Refuges LPO n’a cessé de se développer d’abord pour protéger les oiseaux auxiliaires des cultures, ensuite pour combattre la loi chasse Verdeille [1] importunant les particuliers. La LPO s’investit aujourd’hui pour préserver la biodiversité au sens large avec son réseau de Refuges LPO  : la faune et la flore sauvages, le sol, l’environnement… partant du principe que c’est l’ensemble des écosystèmes qu’il faut protéger.

Aujourd’hui, la LPO compte plus de 36 000 terrains ainsi labellisés allant du jardin de particuliers, de balcons ou terrasses, d’espaces verts communaux ou d’entreprises à de nombreux établissements (écoles, hôpitaux…) totalisant 48 000 hectares d’espaces de nature préservés.

Tout au long de cette année anniversaire, nous aurons à cœur de vous présenter des initiatives liées aux Refuges LPO, des dates clés dans l’histoire du réseau des Refuges, des témoignages et retours d’expérience de la communauté des Refuges mettant en lumière leur engagement, et différentes autres surprises  !

Pour continuer d’agir à nos côtés et suivre notre actualité et cette année Centenaire, restez connectés au site web LPO et à la page officielle facebook Refuges.


[1Votée le 10 juillet 1964 et applicable en 1966 la Loi Verdeille permettait aux chasseurs de chasser chez les particuliers par la mise en place des ACCA (Association communale de chasse agréée). Depuis juillet 2000, les particuliers ont obtenu le droit de pouvoir soustraire les terrains privés de la chasse