2019 : année remarquable pour la mésange bleue et la fauvette à tête noire

Publié le vendredi 17 janvier 2020 - Mis à jour le mercredi 29 janvier 2020

L’année 2019 a été marquée par l’abondance de mésanges bleues et de fauvettes à tête noire en Angleterre et en Europe du nord selon le BTO (British Trust for Ornithology).

Les données collectées par les ornithologues amateurs (bagueurs bénévoles, comptages participatifs) permettent de dresser un bilan sur l’année 2019 de la nidification des oiseaux des jardins en Angleterre et en Europe du Nord.

Les premiers résultats montrent que les espèces d’oiseaux ont pondu globalement plus tôt que la moyenne habituelle, probablement en raison des températures plus douces du mois de février. Les effectifs de mésanges bleues Cyanistes caeruleus, mésanges charbonnière Parus major et mésanges à longue queue Aegithalos caudatus au début de la saison de nidification étaient plus fort que la moyenne et chaque couple ayant niché a produit davantage d’oisillons que la moyenne habituelle. 2019 était cependant une année assez pauvre pour plusieurs autres espèces d’oiseaux visiteurs des jardins. Les effectifs de merles noirs Turdus merula et d’accenteurs mouchet Prunella modularis contactés par les bagueurs sont les plus faibles jamais enregistrés depuis 40 ans !

Le pouillot véloce Phylloscopus collybita et la fauvette à tête noire Sylvia atricapilla, deux espèces de Sylviidés qui hivernent en Europe du sud et Afrique du nord sont quant à elles revenues en nombre en 2019, avec des effectifs records de fauvettes à tête noire depuis 1983.

Source : BTO (British Trust for Ornithology) | info@bto-enews.org - janvier 2020.