Les espèces concernées par l’enquête

Les oiseaux cavernicoles, c’est à dire ceux nichant dans les cavités naturelles d’arbres ou dans les anfractuosités des habitations :

  • bergeronnette grise Motacilla alba alba
  • chevêche d’Athéna Athene noctua
  • chouette hulotte Strix aluco
  • effraie des clochers Tyto alba
  • étourneau sansonnet Sturnus vulgaris
  • gobemouche gris Muscicapa striata
  • gobemouche noir Ficedula hypoleuca
  • grimpereau des jardins Certhia brachydactyla
  • hirondelle de fenêtre Delichon urbicum
  • hirondelle rustique Hirundo rustica
  • huppe fasciée Upupa epops
  • martinet noir Apus apus
  • mésange bleue Cyanistes caeruleus
  • mésange boréale Poecile montanus
  • mésange huppée Lophophanes cristatus
  • mésange noire Periparus ater
  • mésange nonnette Poecile palustris
  • moineau domestique Passer domesticus
  • moineau soulcie Petronia petronia
  • moineau friquet Passer montanus
  • petit-duc scops Otus scops
  • rougegorge familier Erithacus rubecula
  • rougequeue noir Phoenicurus ochruros
  • rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus
  • torcol fourmilier Jynx torquilla
  • troglodyte mignon Troglodytes troglodytes
    D’autres oiseaux, plus rares, peuvent se loger dans les nichoirs comme : le rollier d’Europe Coracias garrulus ou la chouette de Tengmalm Aegolius funereus. Soyez attentifs !