Jordy Stéfan, Psychologue, Doctorant en psychologie

Jordy Stefan répond à nos questions concernant l’influence de la nature sur la productivité et le bien-être au travail.

Quelle est l’influence de la nature sur la qualité de vie et la productivité des salariés ?

Pour commencer, deux grands courants affirment que l’Homme a besoin de nature :

  • Celui du Biologiste E. Wilson qui résume que la nature offre à l’Homme tout ce qu’il lui faut pour survivre et qu’elle répond à tous ses besoins de base. Elle en est donc son allié naturel.
  • Celui de S. Kaplan, professeur de psychologie environnementale, qui affirme que la nature restaure notre attention. Sa beauté universelle (en opposition à l’art qui peut être perçu différemment par chacun) permet de trouver un consensus dans de nombreux domaines. La nature ne surcharge pas le cerveau mais le soulage.

Ainsi, les premières études menées démontrent qu’un salarié entouré de plantes se sent plus détendu et juge de meilleure qualité son environnement de travail. En effet, seules quinze minutes d’exposition suffisent pour obtenir des effets positifs.
S’exposer à la nature dans son environnement de travail augmente donc la qualité des relations avec ses collègues, permet de désamorcer les conflits, diminue le stress ainsi que l’anxiété, diminue le nombre d’arrêts de travail. Plus largement, cela contribue au bien-être du salarié et augmente son sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Pourquoi cette problématique devient-elle récurrente ?

Avec le contexte de crise économique, la société se met en quête de bien-être car les effets positifs sont considérables. La solution d’un cadre de vie plus naturel s’impose car il n’est pas très compliqué ni onéreux d’accéder à la nature dans le cadre de son entreprise : installation de plantes, de fontaines, de vergers ou potagers collectifs, de mares, de nichoirs ou de mangeoires,…
De plus, la préservation de la nature fait partie des enjeux actuels et s’intègre parfaitement dans le cadre d’une démarche RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) ou au sein des normes ISO 140001 par exemple.

En quoi est-ce une thématique novatrice ?

Pour le moment, très peu d’études sont sorties sur le sujet. Les premiers expériences n’ont eu lieu que dans les années 1980 et n’ont pas donné de chiffres précis. Mais les temps changent et les grands groupes industriels s’intéressent fortement à la condition de leurs salariés. Les laboratoires de recherche mènent ainsi de plus en plus d’expérimentations pour augmenter nos connaissances sur l’apport de la nature pour l’Homme. D’ici les prochaines années, les cadres devraient donc voir apparaître de nombreuses solutions précises, innovantes et adaptées à leur société pour exposer leurs salariés à la nature et augmenter ainsi leur sensation de bien-être, et par la même occasion leur productivité.