Eve Bélisle, École polytechnique de Montréal

Eve Bélisle répond à nos questions sur l’intérêt du suivi de l’avifaune à l’aide de caméras.

Pourquoi installer des kits caméra sur les nids ou les nichoirs ?

« Premièrement, le fait d’avoir des caméras permet de faire un suivi détaillé auprès d’espèces vulnérables ou menacées afin d’améliorer les connaissances envers ces sujets. Également, le fait d’avoir des caméras en direct sur le web suscite l’intérêt de la population en général (et pas seulement des experts ornithologues et biologistes). La caméra web joue donc un rôle de sensibilisation envers le grand public, en ouvrant les yeux à beaucoup de gens sur la faune qui les entoure. Ces personnes seront par la suite plus enclines à vouloir protéger et assurer la conservation de cette faune. Un autre avantage des caméras est l’éducation du jeune public. En effet, ces caméras sont très populaires au niveau des élèves des écoles primaires, et un outil agréable pour les professeurs afin d’éduquer les jeunes sur la biologie.

Peuvent-ils permettre le suivi d’espèces spécifiques, difficiles à observer ?

Effectivement, les caméras permettent de faire un suivi à distance des espèces difficiles à observer comme certains rapaces, sans les déranger (évitant ainsi une intervention au nid par exemple). Un avantage majeur car en plus de déranger les oiseaux, les suivis peuvent présenter un risque pour la sécurité des intervenants, étant donné les endroits difficiles d’accès où certains oiseaux aiment nicher.

Comment met-on en place ce genre de système ?

Il faut d’abord un accès à l’électricité, que ce soit par un câble relié à un édifice ou bien grâce à l’énergie solaire. Ensuite, un accès internet est requis si l’on souhaite faire la diffusion en direct sur le web (ce n’est pas forcément nécessaire quand il s’agit de suivis d’espèces menacées dans des endroits reculés par exemple). Il faut évidemment une caméra qui résiste aux intempéries : on peut choisir un modèle bon marché comme on peut également investir dans un produit haut de gamme. En général, les modèles type caméra de surveillance (comme celles utilisées pour la surveillance de la circulation automobile par exemple), sont un excellent choix. Enfin, on doit avoir un ordinateur pour effectuer la diffusion en direct (live stream).

Des exemples à citer ?

Par exemple, à l’Université de Montréal, nous avons un système de caméra HD (une caméra de type « dôme ») que l’on peut contrôler à distance (zoom et rotation) et qui est braquée sur le nid des Faucons pèlerins. Depuis 2010, les images en direct de la famille de Faucons pèlerins sont diffusées sur le web, faisant le bonheur et l’émerveillement de milliers d’amateurs d’oiseaux et de curieux. Nous avons pu voir en direct des moments magnifiques tels l’éclosion des œufs, le nourrissage des jeunes et les premiers vols. Nous avons également pu observer une situation très spéciale : en 2010, une jeune née en 2009 a passé tout l’hiver avec ses parents, dérangeant par la suite la nidification suivante. Cette observation a conduit à la publication d’une lettre dans le Journal of Raptor Research. »