Enedis Reims

Depuis 2014, le siège social régional d’Enedis à Reims (51) a signé une convention Refuge pour cinq ans avec la LPO sur son site dénommé les Jardins de Saint Charles. A l’origine de cette collaboration, l’investissement d’un des salariés du site.

Une initiative originale

C’est après avoir participé à un concours proposé au personnel d’Enedis (partenaire des Refuges LPO) qu’un des salariés de l’entreprise a gagné un coffret « Mon Balcon est un Refuge ». L’idée lui est ensuite venue de proposer à son employeur de s’engager dans la démarche Refuge au nom de l’entreprise. La Direction a suivi et soutenu le projet et s’est donc naturellement tournée vers la LPO pour mettre en place le Refuge sur plus de la moitié des 10 hectares du site.

Un site riche et diversifié

Après le diagnostic paysager et les inventaires faune (oiseaux, insectes, papillons) et flore réalisés, les résultats ont montré la présence de plus de trente espèces d’oiseaux fréquentant le site (pour nicher et/ou s’alimenter). A noter également la présence de trois espèces de papillons et quatre-vingt-six espèces végétales différentes. Toute cette biodiversité est répartie sur une grande diversité d’habitats allant par exemple des pelouses tondues aux espaces boisés, en passant par les friches.
Compte tenu de ces observations, plusieurs actions ont été menées pour renforcer la biodiversité présente sur le site comme par exemple l’installation de nichoirs, la pose de stickers anticollisions sur les surfaces vitrées sensibles (abri à fumeur notamment), la plantation d’arbres fruitiers ou encore l’installation d’hôtel à insectes et de gite à hérisson.

L’implication des salariés

Mais toutes ces actions de protection de la nature n’auraient pas de sens sans l’implication des salariés. Les agents ont été sensibilisés par les différents panneaux d’informations installés sur le site et mettant en avant les aménagements ou les milieux présents. Ainsi, ils participent désormais collectivement aux différentes actions proposées comme par exemple le comptage des oiseaux des jardins en janvier et nourrissent même les oiseaux en hiver ! Grâce à cette mobilisation collective qui a permis d’améliorer le cadre de vie, tous les agents sont maintenant intéressés et impliqués dans les actions préconisées par la LPO. Ils ont ainsi de meilleures connaissances environnementales et peuvent à leur tour sensibiliser les clients, les visiteurs ou les collaborateurs de leur entreprise et les motiver ainsi à faire de même !

[/K. Broquereau, d’après les propos de Jérémy Zwald (LPO Champagne Ardenne)/]