Tarente de Maurétanie (Tarentola mauritanica)

  • Nom anglais : Moorish Gecko
  • Famille : Geckonidae

Description

  • Longueur : 15 cm maximum
  • Longueur des jeunes : 3 cm
    La tarente est un grand gecko robuste, à corps aplati et aux doigts et orteils nettement élargis. La tête porte de grands yeux à pupille verticale. Le dos est couvert d’écailles tuberculeuses. Les membres portent 5 doigts dont la face inférieure est recouverte de lamelles adhésives transversales. La queue de l’animal se révèle fragile. La teinte de base peut s’éclaircir ou s’assombrir d’un moment à l’autre, suivant l’humeur de la tarente ; la coloration, généralement gris brunâtre ou gris blanchâtre, peut devenir très sombre avec des taches transversales ; la face ventrale se montre claire.

Distribution
Du sud de l’Espagne à la Grèce jusqu’aux îles Ioniennes et à la Crète, en passant par l’Italie. Nord de l’Afrique et îles Canaries.

Habitat
Elle fréquente les plaines côtières chaudes et sèches, mais se trouve aussi à l’intérieur des terres (péninsule Ibérique). On la trouve parmi les rochers, les éboulis, ainsi que dans les oliveraies, les forêts de chênes-lièges (elle trouve refuge sous les plaques d’écorce entassées). Elle vit dans les ruines, les vieux murs de pierres sèches, les murs extérieurs et les toitures des habitations dans lesquelles elle pénètre souvent.

Ecologie
Reproduction :
L’accouplement a lieu au printemps. La ponte, composée de 2 œufs blancs à coquille dure, d’un diamètre de 10 mm en moyenne, est déposée sous une pierre, dans un vieux mur ou une fente de rocher ; dans certaines zones, elle les enfouit dans le sable. Il peut y avoir 2 pontes annuelles (fin du printemps et été). L’incubation dure de 2 à 4 mois. A l’éclosion, les jeunes mesurent 30 à 40 mm.

Nourriture
La tarente consomme des insectes (coléoptères, diptères, hyménoptères, lépidoptères, orthoptères), des araignées, des scorpions (Euscorpius sp.), des isopodes, des lithobies et de jeunes lézards (geckos), voire des jeunes de son espèce.

Statut
Espèce protégée par la loi sur la protection de la nature du 10 juillet 1976 et par arrêté du 22 juillet 1993 : Interdiction sur tout le territoire national et en tout temps de détruire ou d’enlever les oeufs ou les nids, de détruire, de mutiler, de capturer ou d’enlever, de naturaliser et qu’ils soient vivants ou morts, de transporter, de colporter, d’utiliser et de commercialiser cette espèce.