Sittelle torchepot (Sitta europaea)

  • Nom anglais : Eurasian Nuthatch
  • Famille : Sittidae (25 espèces dans le monde)

Etymologie
Son nom décrit sa capacité à réduire l’entrée de son nid par des boulettes d’argile (torchis, torcher).

Description

  • Longueur : 12-15 cm
  • Poids : 19-24 g
  • Longévité : 9 ans

Corps trapu avec tête relativement grande et bec long et pointu. Le dessus de la tête, le dos et la queue sont d’un gris-bleu ardoisé. Le dessous est beige roussâtre avec des flancs marron brunâtres chez le mâle. Joues et gorge sont blanchâtres. Une bande noire traverse l’œil de la base du bec jusqu’à la nuque. La queue est courte. Très caractéristique est sa faculté de descendre les troncs d’arbres tête en bas.

Voix : Son cri habituel est un touit-touit-touit sonore. Le chant est une suite de sifflements purs aux sonorités flûtées portant loin et le plus souvent entrecoupé de longues pauses entre chaque série de trois à quatre notes : tuui-tuuit-tuui. On peut entendre également un chant composé de trilles et de sifflements rapides. Le chant peut commencer dès le mois de Janvier.

Répartition
On la rencontre en Europe (sauf l’ Ecosse, l’Irlande, le nord de la Norvège, de la Suède et de la Finlande), dans la région forestière de l’Asie jusqu’aux côtes de l’Océan Pacifique, les îles de l’Asie orientale incluses. On la trouve également au Maroc, en Asie Mineure, en Iran et dans la région du Caucase.

Habitat
Elle vit dans les forêts à essences mixtes (chênes et hêtres), les parcs, bois et vergers de préférence avec de vieux arbres. Une fois son domicile choisi, elle y reste tandis que les jeunes s’établissent quelques kilomètres plus loin.

Biologie, reproduction
Espèce cavernicole qui aime creuser son nid dans des cavités (anciens nids de pics par exemple) jusqu’à une hauteur de 11 m du sol. Si l’entrée est trop grande pour empêcher d’autres oiseaux ou des mammifères d’y pénétrer, elle la réduit à la taille de son corps avec des boulettes de terre et de salive (d’où son nom de torchepot). La femelle s’occupe principalement de la construction du nid très tôt au printemps – généralement en mars. Les cavités potentielles sont choisies en automne de l’année précédente et nettoyées en février. La ponte de 6 à 9 œufs a lieu vers la fin du mois d’avril. Les jeunes quittent le nid début juin. Une deuxième couvée est rare.

Nourriture
La sittelle torchepot se nourrit en été principalement d’insectes et d’araignées. Les oisillons sont souvent nourris avec des chenilles. En hiver, outre les insectes etc, elle mange des graines d’arbres comme les noisettes et les faines qu’elle ouvre en martelant avec son bec faisant le même bruit qu’un pic.

Statut

  • Espèce intégralement protégée (loi sur la protection de la nature du 10 juillet 1976)
  • Espèce inscrite à la directive oiseaux 79/409/CE.