Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros)

  • Autres noms (peu utilisés) : Rossignol des murailles ou « Queue rousse ».
  • Nom anglais : Black Redstart
  • Famille : Muscicapidae

Description

  • Longueur : 14 cm
  • Envergure : 26 cm
  • Poids : 16 à 18 g

C’est grâce au chant qu’on le repère alors qu’il est généralement perché sur un point haut. Le mâle, au printemps, arbore une livrée entièrement noire, hormis une tache alaire plus ou moins blanche et la queue rousse. Souvent agité de mouvements brusques, le corps dressé sur de longues pattes, il n’hésite pas à piquer rapidement sur un insecte ou à l’attraper au vol.

Distribution
Large répartition :

  • Toute l’Europe excepté au-dessus du cercle polaire ;
  • Partout en France, mais plus commun dans le sud et l’ouest en hiver.
  • Toute l’Asie, sauf en Asie du Sud-Est et au Japon.
    Migration : À l’automne, les oiseaux nordiques migrent vers le bassin méditerranéen pour passer l’hiver. Les individus d’Europe occidentale sont sédentaires.
    Hivernage : Les oiseaux nordiques qui migrent l’hiver se rencontrent dans toute l’Afrique occidentale, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient.

Habitat
Le rougequeue noir est aujourd’hui une espèce anthropophile, il occupait à l’origine les zones rocheuses et montagnardes où il est demeure commun.

Biologie, reproduction
Il construit un gros nid de mousse et d’herbes sèche sur une poutre. Il produit deux à trois couvées par an, et revient nicher chaque année au même endroit.
Migration : bien qu’il reste quelques hivernants en plaine (souvent sur le vieux clocher d’un village), c’est au mois de mars qu’il est de retour.

Nourriture
Insectivore. Se nourrit d’insectes et de larves saisies au vol. A l’automne, il peut également consommer des baies.

Statut
Espèce intégralement protégée (loi sur la protection de la nature du 10 juillet 1976)