Mésange charbonnière (Parus major)

  • Nom anglais : Great tit
  • Famille : Paridae

Description

  • Longueur : 14 cm
  • Poids : 16-20 grammes
  • Voix : Cri : « tink-tink » métallique, chant : « tii chee-tii chee », variation caractéristique sur deux notes.

C’est la plus grande des mésanges et elle est facilement identifiable grâce à sa calotte, sa gorge et sa cravate noire, cette dernière étant plus épaisse chez le mâle que chez la femelle. Ses joues sont blanches et le reste de son plumage est de couleur jaune ou jaune vert à l’exception des ailes et de la queue qui sont plutôt noires. C’est une espèce sédentaire et largement répandue.

Distribution
La mésange charbonnière est l’une des espèces d’oiseau les plus commune de France : elle est présente partout, en ville comme à la campagne.

Habitat
Elle est présente presque partout, dans les forêts de feuillus ainsi que dans les bois et jardins.

Reproduction
Le nid est construit dans des trous d’arbres ou dans des nichoirs. Il est fait à base de mousse recouverte de poils et de plumes. Les 5 à 12 œufs sont pondus en avril-juin (une à deux couvées) et sont incubés durant 13 à 14 jours. Les jeunes oiseaux s’envolent à 18-20 jours. En hiver, la mésange charbonnière peut se joindre par petit groupe à des "volées" de passereaux comme le Grimpereau des jardins, le Sittelle torchepot et Roitelet huppé. Cependant, elle est moins forestière que la Mésange bleue. Largement répandue, on la retrouve dans les bois, les parcs, les haies, les jardins. Elle fréquente les villes et les hameaux.

Nourriture
Elle se nourrit principalement d’insectes et d’araignées mais aussi des graines, surtout en hiver. Elle mange aussi des vers de farines.

Statut

  • Espèce intégralement protégée (loi sur la protection de la nature du 10 juillet 1976)
  • Espèce inscrite à la directive oiseaux 79/409/CE.