Martinet noir (Apus apus)

  • Nom anglais : Common Swift
  • Famille : Apodidae

Les martinets sont des oiseaux aérodynamiques à longues ailes pointues. Pattes réduites ne leur permettant pas de se poser (alors que les hirondelles, qui leur ressemblent, le peuvent). Volent donc presque en permanence, sauf durant la courte période de nidification. S’accouplent et dorment en vol. Ils se nourrissent d’insectes qu’ils vont chercher jusqu’à 1000 mètres d’altitude et au delà.

Description

  • Longueur : 16-17 cm
  • Envergure : 42-48 cm

Ailes en forme de faux. Couleur noire sauf une petite tâche blanche sous la gorge (difficilement visible en vol).

Répartition
Le martinet noir Apus apus se reproduit dans le nord de l’Europe jusqu’en Scandinavie et en Russie.

Habitat
Facilement observable dans les villes en été, surtout à la tombée de la nuit par les cris stridents Siii-siii-siii des escadrilles. Il niche dans une fissure de bâtiment, très haut.

Biologie, reproduction
Reproduction : Les oiseaux reproducteurs s’installent courant mai. Le mauvais temps peut considérablement allonger la période de couvaison et l’émancipation des jeunes. Le martinet noir passe la majorité de sa vie à voler. Il s’accouple et se nourrit en vol. Seuls les adultes se posent pendant une courte période pour la reproduction, dans une cavité d’un mur de maison. La femelle dépose 3 oeufs blancs, souvent directement sur le sol, qu’elle couve 14 à 20 jours. Les jeunes prennent leur envol entre cinq et huit semaines.

Nourriture
Insectivore stricte. Les insectes sont capturés en vol grâce à sa grande commissure du bec : pucerons, moustiques, taons...

Menaces

  • réduction des anfractuosités disponibles sur les édifices à leur retour d’Afrique. Les constructions modernes présentent moins de fissures :
  • rebouchage par des enduits pour éviter toutes infiltration. La rénovation et la réfection des bâtiments empêche donc les oiseaux de nicher.
  • manque d’interstices intéressants dans les toitures modernes.

Comment aider les martinets
Pour favoriser la venue des martinets, il faut leur offrir des cavités intéressantes et adaptées à leurs besoins. Vous pouvez par exemple tout simplement aménager ou rénover de façon intelligente votre maison ou plus simplement poser des nichoirs. Il est important de garder à l’esprit que ces oiseaux nichent en colonies lâches, il faudra donc mettre à leur disposition plusieurs cavités, qu’elles soient oui ou non incorporées au bâtiment. Il faut leur laisser le temps de s’habituer à ces nouveaux sites, qui ne seront généralement pas occupés les premières années. Grégaire, il faut qu’un couple se décide à nicher pour attirer le restant de la colonie.

Statut

  • Espèce intégralement protégée (loi sur la protection de la nature du 10 juillet 1976).