Pipistrelle commune (Pipistrellus pipistrellus)

  • Nom anglais : Common Pipistrelle.
  • Famille : Vespertilionidés

Description

  • Longueur : 3,2 à 5 cm
  • Queue : 2,5-3,5 cm
  • Poids : 3-8 g
  • Voix : petits cris aigus répétés en vol
  • Pelage : Variant du brun grisâtre au brun noirâtre selon les individus.
  • Signes particuliers : Petite taille et couleur uniforme.
  • Longévité : 10 à 12 ans.

A la fois la plus petite et la plus commune des chauves-souris d’Europe, la pipistrelle s’observe facilement dans pratiquement tous les milieux. De forme ramassée, les ailes sont assez étroites. Les oreilles sont relativement petites et larges, arrondies aux extrémités. Le tragus est court. La fourrure, assez rase, est de teinte uniforme ; les parties non velues sont de couleur noirâtre. La dernière vertèbre caudale se situe en dehors de l’uropatagium.

Répartition
Toute l’Europe, sauf l’Islande et le nord de la Scandinavie.

Habitat
Très diversifié : villes et villages, parcs, jardins, terres cultivées et prairies avec bosquets, proximité des habitations isolées, des ruines et des points d’eau. On la trouve jusqu’à la limite des arbres en montagne.

Biologie, reproduction

  • Gîte : En été, derrière les écorces décollées et les volets, sous les tuiles, dans les creux d’arbres et les nichoirs. En hiver, dans les crevasses, les caves, les recoins bien abrités et secs des greniers, les fissures des murs. Parfois à l’entrée des grottes.
  • Reproduction : L’accouplement a lieu principalement en automne. La gestation est de 44 jours environ. Les naissances s’échelonnent de fin mai à août et les portées comptent généralement 2 jeunes qui sont allaités pendant 2 à 3 semaines. A ce moment, ils sont aptes à voler et deviennent autonomes vers 2 mois.

Nourriture
Papillons, mouches, moustiques et autres insectes capturés en vol. La pipistrelle peut parfois s’accrocher à un support pour ingurgiter les plus grosses proies.

Statut
Espèce protégée par la loi depuis 1981. Espèce préservée grâce à l’article L.411-1 du Code de l’Environnement et au nouvel arrêté de préservation du 23 avril 2007. Ce nouvel arrêté (paru au journal officiel du 10 mai) protège les 33 espèces de chauves-souris. Il introduit la préservation des milieux de vie en interdisant « la destruction, l’altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux ».