Lérot (Eliomys quercinus)

  • Nom anglais : Garden Dormouse
  • Famille : Gliridés

Description

  • Longueur tête + corps : 100-170 mm
  • Longueur queue : 90-150 mm
  • Poids : 45-120 g (jusqu’à 210 g avant l’hibernation).

Ce rongeur, à l’apparence d’un rat de petite taille, s’en distingue aisément par son masque facial noir. De forme élancée, il est pourvu d’une longue queue velue, terminée par un pinceau de longs poils noirs et blancs. Le museau est allongé, et les yeux sont assez gros et saillants. Les oreilles sont grandes et larges avec l’extérieur du pavillon de couleur chair. Mâles et femelles sont de taille sensiblement égale.

Distribution
Europe sauf Iles Britanniques, Scandinavie et Islande.

Habitat
Le lérot est présent dans de nombreux biotopes : forêts de feuillus ou mixtes, parcs, jardins, vergers, terres cultivées avec haies et boqueteaux, murs revêtus de végétation, zones d’éboulis avec buissons. On le trouve également dans les greniers, les remises et les dépendances.

Biologie, reproduction

  • Gîte : Le lérot occupe souvent d’anciens nids d’écureuils ou d’oiseaux qu’il aménage à sa convenance. Il construit aussi son propre nid avec de l’herbe, de la mousse, des poils et des plumes dans des trous d’arbres ou de murs, dans le lierre ou les nichoirs.
  • Comportement : Essentiellement actif la nuit, il peut parfois effectuer quelques sorties le matin. Il grimpe remarquablement bien et se déplace avec agilité le long des branches. Il est aussi très à l’aise au sol où il effectue de longues randonnées.
  • Reproduction : Elle a lieu d’avril à septembre. Il peut y avoir 2 portées par an, de 2 à 8 petits chacune. La durée de gestation est de 22 à 23 jours. Les jeunes sont allaités pendant 4 semaines et sont indépendants à 2 mois.

Nourriture
C’est avant tout un mammifère frugivore : poires, pommes, baies diverses… Il est aussi amateur d’œufs et d’oisillons, d’insectes, d’escargots et de petits mammifères.