Loi Labbé : en route vers le zéro pesticides !

Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités ne peuvent plus utiliser de produits phytosanitaires chimiques, hors cimetières et terrains de sport. Le point sur cette loi capitale pour la préservation de la biodiversité.

La loi Labbé du 8 février 2014, du nom du sénateur du Morbihan Joël Labbé, vise à mieux encadrer l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national. Ce texte concerne les personnes publiques et les particuliers mais exclut les agriculteurs de son champ d’application.

Les dates à retenir

La loi Labbé interdit depuis le 1er janvier 2017 l’utilisation des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts, forêts, promenades et voiries ( sauf pour des raisons de sécurité ...) sur les espaces publics, accessibles ou ouverts au public (hors cimetières utilisés en lieu de promenade et terrains de sports). Cette loi concernera les particuliers à partir de 2019.

Tous les produits phytopharmaceutiques sont interdits à l’exception :

  • des produits de biocontrôle,
  • des produits utilisables en agriculture biologique,
  • des produits à faible risque,

lorsqu’ils bénéficient d’une autorisation de mise sur le marché nationale pour un usage dans les jardins, espaces verts ou infrastructures.

Bien entendu, l’usage de certains produits peut-être autorisé dans le cadre de la lutte contre une espèce invasive.

Retrouvez toutes les informations sur le site officiel du Ministère : www.ecophyto-pro.fr

La LPO peut vous accompagner sur votre démarche de suppression des produits phytosanitaires.